Le changement planétaire commence par un changement individuel, un changement intérieur. Celui-ci est inévitable, car chaque moment nous changeons. Nous ne sommes déjà plus le même qu’il y a 30 secondes. Toutes les cellules vivantes sont en constante mutation. La nature est en constante mutation.

 

Quand l’être humain résiste à ce changement cela s’appelle la souffrance. La souffrance n’est rien d’autre que ça… vouloir que les choses soient différentes de ce qu’elles sont et être alors en opposition à la vie, plutôt que d’être dans la fluidité. Cela vient de la pensée, de toutes les croyances et conditionnements qui gouvernent notre existence. Les rendre conscientes les libère.

 

Tout dans cet univers est une opportunité pour nous reconnaître dans cette liberté et lâcher les vieilles histoires et défenses qui ne servent plus!

Tout a sa place au moment où c’est vécu, et tout est aussi appeler à changer, disparaître. C’est la nature-même de l’existence!

 

En prenant 100% de responsabilité de notre expérience, nous libérons les autres, la société, le monde entier et en cela, nous sommes libres!

Il n’y a pas de monde à l’extérieur de nous. Pas de monde intérieur et extérieur. Pas de division. Pas de mur…

 

Je vous invite dans cette expérience!
 

Avec amour.

Armelle

VibraConférence Interview avec Armelle Six : " Tous ensemble et individuellement pour le changement " ...  

  • Facebook Social Icon

retrouvez en cliquant sur la photo la plupart des conférences d'Armelle Six

Site officiel d'Armelle Six: http://www.rencontreenpresence.com/

   Suite au décès de son fils en avril 2001, et face à la surprise et l’intensité de l’événement et du vide rencontré, une brèche s’ouvre en Armelle et elle redécouvre alors depuis celle qu’elle avait toujours senti être mais qu’elle ne vivait pas.

Une question surgit très fréquemment, “qui suis-je”. Au coeur des larmes et du désarroi, surgissent aussi des rires et une joie spontanée. Elle s’émerveille à nouveau des petites choses du quotidien et vit et voit l’extraordinaire dans l’ordinaire. Très vite, elle se rend compte qu’elle ne vit pas la vie qu’elle sent en elle et décide alors de tout changer, et de se mettre à l’écoute de ses élans intérieurs. Confrontée à des gens qui doutent autour d’elle et la croient motivée dans ses actes par la souffrance, elle, elle sent plutôt un désir de vivre pleinement, un renouveau et une reconnexion de plus en plus forte avec elle-même. Elle voit ses doutes reflétés par les autres et choisit de se faire confiance... de là une toute nouvelle aventure commence et de plus en plus d'harmonie dans ses relations.

Elle dit d’ailleurs de cet événement “Gauthier et moi, nous sommes mutuellement donnés naissance. Ma grossesse m’avait déjà reconnectée à moi, me faisant me découvrir sous un jour nouveau. Sa mort a donné naissance à ce que je connaissais de moi intuitivement, qui ne pouvait plus être retenu.”

Elle vit, les années qui suivent, un profond retournement sur elle-même, et une écoute de plus en plus authentique de ses élans intérieurs, de toutes les inspirations qui la traversent qu'elle suit, sans compromis. De cela, se révèle plus forte et plus présente, une joie au-delà des expériences vécues et une fluidité.

Aujourd’hui, elle est invitée aux quatre coins du monde pour partager la présence que nous sommes et la possibilité d'un bonheur sans condition, d'une paix continue, quelles que soient les circonstances de nos vies. Au travers d’un message d’une grande simplicité et clarté, elle rend accessible à tous l’inévitabilité du bonheur que nous sommes et invite tout qui elle rencontre à la rejoindre là... à juste se laisser être et s’arrêter un moment pour voir que tout est déjà là, qu’il n’y a rien d’autre à chercher. Et dans cette prise de conscience, tout change.

Son invitation :

Armelle nous rappelle que nous sommes déjà ce que nous cherchons. Nous avons toujours été ce que nous sommes, et ne pouvons pas ne pas l'être : d'une certaine façon on peut donc dire qu'il n'y a rien à chercher ! Elle suggère alors de renverser le postulat de base sur lequel le monde est créé - que nous sommes tous séparés les uns des autres et de tout - et d'accepter la réalité de l'existence, la nature non-duelle sous-jacente à notre expérience.

Elle nous invite à observer partout où il y a retenue du mouvement naturel en nous - donc émergence, dans l'instant, de limites et jugements qui, une fois crus, nous déconnectent de ce que nous sommes, de nous-même.

Suivre le flux de la vie, suivre le mouvement qui nous habite, l'inspiration venant de notre connexion à la Source, à chaque instant fait automatiquement tomber toutes les limites et conditionnements que nous nous sommes imposés et révèle inévitablement la présence de ce qui a toujours été. Être audacieux et oser la perspective absolue dans tous les domaines de notre vie...c'est reconnaître ce que nous sommes ! Tout le pouvoir donné aux images et pensées perd de sa valeur tandis que l'évidence de ce que nous sommes - au-delà des mots, notions et savoirs - s'impose d'elle-même, et que le bonheur que nous cherchions dans une expérience particulière, est vécu ici et maintenant, dans ce silence indéfinissable.

Armelle est ouverte à toute invitation à voyager et venir parler, partout où il y a un appel profond à vivre la simplicité du message qu'elle partage.

Alors, il n'y a que ça? - Armelle Juillet 2014

Ce n'est pas nous en tant que personne qui avons créé quoi que ce soit, car il n'y a personne au coeur de la vie, il n'y a que la vie, la conscience. Le créateur de toute expérience, c'est la conscience, la vie. C'est une confusion de niveau très fréquente. C'est prendre le relatif pour... l'absolu et le cours dirait c'est le problème d'autorité, essayer de prendre la place de Dieu!

 

Ce que je dis c'est que tout fait partie du plan de la vie, que rien ne peut être sans que ce soit la volonté divine, car RIEN n'est jamais hors de l'ordre divin, tout simplement car il n'y a rien hors de Dieu, la conscience!

 

ET

 

à chaque instant, nous avons aussi la possibilité de faire un choix et ce choix va déterminer notre vie, et nous devrons toujours assumer les conséquences de ce choix, bien que nous n'avons aucun contrôle là-dessus.
C'est encore une confusion de niveau... au niveau relatif (expérience) nous sommes responsables de nos actions car le monde est fait de dualité et existe sur le principe de cause et d'effet et donc ce que nous choisissons entraîne des conséquences, sur lesquelles nous n'avons aucun contrôle, mais que nous devrons assumer... Trop souvent les gens en chemin spirituel veulent se déresponsabiliser et faire des choix sans en assumer les conséquences (et demandent du coup souvent aux autres de changer et de les assumer pour eux... ), et c'est en effet une confusion du relatif et de l'absolu, c'est la même chose par rapport au créateur!
Si tu voles, tu risques d'aller en prison, car c'est comme cela que ça se passe dans le monde... Et il n'y a aucune raison de ne pas suivre la loi...

 

MAIS

 

ça ne fera pas de toi un coupable, à mes yeux, aux yeux de Dieu, de la vie, de ce que nous sommes vraiment, car vu qu'il n'y a personne au contrôle de l'existence, tu as agi comme cela parce que c'est la vie qui a mis ce conditionnement en toi et dans le moment tu ne pouvais pas agir autrement. L'instant d'après tu peux en prendre conscience, sentir que tu n'aimes pas ça, tu ne veux pas agir comme ça et choisir autrement, à nouveau, changer ... prendre conscience des choix que tu fais et de leurs conséquences et choisir de changer fait partie de cette transformation qu'est l'éveil à sa vraie nature.... ça nous fait remettre en question toutes les croyances et conditionnements sur base desquels nous avons toujours agi... et nous rappelle à qui nous sommes et là alors, de cette connexion, un nouveau choix, EN CONSCIENCE, peut être fait et ça, ça change tout!!!