date sidérale

LES GÉMEAUX

21 MAI - 20 JUIN                                      16 JUIN - 15 JUILLET

CUEILLETTE DES POMMES

D’OR DES HESPÉRIDES

TROISIÈME TRAVAIL:

   A la suite des deux premiers travaux, Hercule a compris la puissance du mental, la puissance du désir mais il n'a pas encore compris en quoi consiste le chemin de la sagesse. C'est ce qui lui ai demander de découvrir.

A travers ce 3ème travail d’Hercule, nous abordons le signe des Gémeaux, relié à l’humanité dans sa dualité essentielle (Âme/personnalité).

Ce signe nous invite à nous interroger sur notre but, sur la connaissance de qui nous sommes. En passant par le développement de notre personnalité, nous arrivons à ce moment où l’illusion d’acquérir des connaissances cède. C’est alors que comme Hercule, nous pouvons nous mettre au service de notre âme…

Le symbolisme 
de la pomme

  Si on coupe une pomme transversalement, apparait avec les pépins, une étoile à cinq branches.

Cette étoile est le symbole de l'Homme, du mental, de la pensée. La pomme est donc le symbole du mental relié à l'humain.

Dans la Bible:

Une mauvaise traduction fait de la pomme le fruit de la connaissance qui est défendu de manger par Dieu. En l’occurrence, celle qu’on appelle la Vulgate, la traduction latine officielle réalisée vers la fin du IVe siècle. Elle définit ainsi l’arbre de la connaissance du bien et du mal : "lignum sciante boni et mali".  Le terme "mali" est le pluriel de "malum ".  Or ce mot signifie à la fois le mal, et la pomme. Attention c’est subtil. En latin "malum " (le mal) se prononce avec un "a" bref, et "malum" (la pomme) avec un "a" long. Mais pour nos oreilles, les deux mots sont pratiquement homonymes. D’où la confusion. 

Toujours est-il que dans la Bible, la pomme représente le fruit défendu qu'Adam et Ève ont tout de même goûté. Ainsi, la pomme est associée au péché originel.

Dans l'Antiquité:

Eris, la déesse de la Discorde, n’ayant pas été invitée au repas de noces de Pelée et Thétis, voulut se venger de cet affront. Elle jeta au milieu des invités une pomme d’or provenant du jardin des Hespérides, sur laquelle était inscrit : "A la plus belle". Héra, Aphrodite et Athéna se disputèrent le fruit. Alors, Zeus demanda à Pâris de départager les déesses. Athéna lui promit la réussite et Héra la richesse mais malgré cela, il désigna Aphrodite qui lui promit l’amour d’Hélène, la femme de Ménélas. Il enleva par la suite la jeune femme, ce qui déclencha la guerre de Troie. La pomme lancée par la déesse de la discorde causa donc de nombreux conflits et aujourd’hui encore, on parle de "pomme de discorde" pour qualifier le sujet d’une dispute.

Dans l'antiquité romaine:

La pomme d'or était une représentation du globe terrestre ou du soleil. Ainsi, elle symbolisait la sagesse l'immortalité et le pouvoir suprême des empereurs romains.

Isaac Newton : la pomme et la science

En 1666, « annus mirabilis », Newton médite dans son verger de Woolsthorpe éclairé par un beau clair de lune. Il aurait vu tomber une pomme et ainsi serait née la théorie de la gravitation… qu’il ne publiera que vingt ans plus tard sur l’insistance de Halley. C’est la belle histoire que Newton s’est plu à raconter à la fin de sa vie. Faut-il lui accorder crédit ?

Alan Turing:

Mathématicien anglais, Alan Turing est l’inventeur de l’ordinateur moderne. En 1954, il se donne la mort d’une étrange manière, peu après avoir été condamné par la justice de son pays à la castration chimique pour avoir entretenu une relation sexuelle avec un autre homme. Il est également celui qui vint à bout des codes secrets utilisés par l’amirauté allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Parce qu’il choisit de ne pas dissimuler son homosexualité, sa vie est irrémédiablement brisée : le fondateur de l’informatique moderne se suicide en 1954 à l’âge de 42 ans en croquant une pomme trempée dans du cyanure. Une pomme entr’aperçue dans Blanche Neige et les 7 nains, une pomme devenue le logo universellement connu des ordinateurs Macintosh, Apple.

Disney:

La Pomme empoisonnée est un objet de Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), considéré par beaucoup de spécialistes comme un chef d’œuvre. C'est une pomme rouge, couleur de sang, utilisée par la Sorcière pour tuer Blanche-Neige. Une seule tranchée de ce fruit plongera la victime dans le Sommeil de Mort, dont elle ne pourra être ranimée que par un Premier Baiser d'amour. La Pomme empoisonnée est aussi utilisée comme emblème du film et du personnage de la Reine dans les produits dérivés Disney.

Les pommes d'Or du pommier des Hespérides.

Les Hespérides sont les trois filles du géant Atlas, titan qui battu par Zeus, fut condamné à porter la voûte céleste sur ses épaules jusqu'à la fin des temps.

Elles habitaient un magnifique jardin, domaine de la déesse Héra, déesse de l'âme, au centre duquel trônait le pommier géant de la Sagesse aux pommes d'Or.

Symboliquement ces pommes là sont le mental complétement en connexion avec le monde d l'Âme.

Ces pommes de Concordes sont en parfaite dissonance avec ce qu'on appelle les pommes de discorde, en lien, elle, avec un mental concret. Donc,tout dépend quel mental nous utilisons dans nos activités.

SAVOIR AUSSI
Rendez-vous  avec Psychologie Positive
Conférence...
A votre écoute...

  Rappelons une fois de plus que nous sommes tous les personnages qui apparaitront dans ce très long travail d'Hercule.

Rappelons aussi qu'avec le signe du Cancer, le signe des Gémeaux est un signe extrêmement relié à l'humanité. Ce travail est long car il va symboliser la longue quête de l'humanité vers la Sagesse.

LE VOYAGE:

  Une Voix surgit, celle du Grand Instructeur d'Hercule: "Qu'Hercule développe le pouvoir de chercher". Hercule reçoit  comme mission d'aller chercher des pommes d'or de l'Arbre de la sagesse situé dans le jardin des Hespérides. Ce pommier est gardé contre toute intrusion par un terrible dragon à cent têtes prénommé Ladon.

Le demi dieu est averti qu'il aura à surmonter 5 épreuves durant lesquelles il aura affaire à une force trop grande pour lui et  à des ruses trop subtiles également.

Dernier écueil: son instructeur ne lui dit pas où est situé exactement ce jardin. Il doit se débrouiller pour le trouver tout seul et développer son pouvoir de chercher.

Dans un premier temps, Hercule part vers le nord. Il demande à droite à gauche aux personnes rencontrées où se localiserait le jardin des Hespérides, en vain.

  Eurysthé, suivant de loin les déboires d'Hercule demande à Nérée, dieu marin, On le représente comme un vieillard doux et pacifique, plein de justice et de modération. Habile devin, il prédit à Paris les malheurs que l'enlèvement d'Hélène devait attirer sur sa patrie.

Il avait comme capacité de pouvoir se métamorphosé en n'importe quel aspect.  Eurysthée lui demande de se rendre près d'Hercule et discrètement, sans lui dire ouvertement, lui donner des pistes de recherche.

Hercule, comme prévu, le croise en chemin et lui demande sa direction. Nérée lui dit que plutôt de chercher une direction, ce qu'il faut trouver est un état d'être car ce jardin est un symbole.

Premier échec. Hercule ne comprend pas ce que voulait lui dire le dieu marin.

Seconde rencontre, métamorphosé et méconnaissable, Nérée lui suggérer de voir au-delà des choses, d'écouter au-delà des discours afin de trouver des indications vers ce jardin.

Second échec.

Nouvelle rencontre, nouvelle forme. Cette fois il dit à Hercule qu'il a en lui un pouvoir, une force de sagesse extraordinaire. Il lui suggère de se retourner à l'intérieur afin de se connecter à ce pouvoir et cette sagesse qui sont l'apanage des fils des hommes et des fils de dieux.

Troisième échec. Car ce que veut Hercule c'est une direction physique, un sens de direction pour mener ses pas.

Le premier test est raté.

LA SYMBOLIQUE:

Il est dit que dans un premier temps, Hercule est parti vers le nord. Le nord c'est l'endroit où le soleil ne va pas. C'est le lieu où on devrait s'intérioriser car la véritable Lumière est à l'intérieur de nous et non à l'extérieur. Et durant ce test, Hercule est obnubilé par cet extérieur. Il cherche absolument à avoir des RÉSULTATS ce qui l'empêche à écouter les judicieux conseils de Nérée.

Pourtant dans le précédent travail, dans le Taureau,  pour réussir sa tâche il avait dû regarder au-delà, il avait dû lâcher-prise. Il avait vu la Lumière qui brillait au-delà de la forme du taureau sacré.

Mais là il oubli d'entendre derrière les mots, de voir derrière les apparences, de comprendre ce que Nérée essaie de lui dire car Hercule est orienté uniquement sur son objectif de trouver ce jardin et remplir ainsi sa mission. Il est persuadé que c'est un lieu extérieur et donc les seuls informations qu'il attend sont des directions, des indices physiques. Il est donc complétement sourd et aveugle de son intériorité car il cherche un résultat.

 

Nérée symbolise l'Âme que nous sommes, l'intuition qui nous murmure à notre oreille intérieure. Mais qui l'écoute ? Peu de monde puisque souvent à contre-pied sur notre route. Les Vertus de l'Âme sont considérées parfois-même comme des obstacles par un mental concret qui inverse tout ici-bas.

 

C'est le V.I.T.R.I.O.L. des alchimiste;

V.I.T.R.I.O.L.

Initiales d'une formule célèbre parmi les alchimistes et qui condense leur doctrine: Visita interiorem terrae rectificando invenies operae lapidem, soit, selon une traduction de Jean Servier, Descends dans les entrailles de la terre, en distillant tu trouveras la pierre de l’œuvre.

Hercule incarne l'humanité qui cherche la sagesse et qui cherche des résultats. Et nous aussi, comme lui, lorsqu'on commence à chercher, on le fait à l'extérieur de nous.

Ne faisons-nous pas telle ou telle pratique, ne lisons-nous pas tel ou tel livre plus ou moins sacré, ne faisons pas telle ou telle démarche  pour arriver à la Sagesse ? Comme si la Sagesse dépendait d'une pratique, comme si il y avait une Sagesse était écrite ou dépendait d'un démarchage dans on ne sait quel pays.

Beaucoup d'occidentaux sont partis en Orient pensant la trouver là-bas!

 

 

Et combien d'entre nous sont en recherche?  Bien peu, car trop divertis c'est-à-dire littéralement détourner quelqu'un de quelque chose, faire que ses pensées se tournent ailleurs, vers l'extérieur. Le travail nous diverti, la télé, le foot, les médias, nos activités diverses et variées nous divertissent de notre voie (voix) intérieure.

Parfois lors d'un burn-out, un accident de la vie, un décès, ou autre, nous nous tournons vers cette Lumière intérieur afin de comprendre ce qui s'est passé. Et parfois c'est là que commence la recherche, selon la maturité de la personne. Le point de départ d'une nouvelle vie plus profonde avec questionnement et remise en cause...

Alors on va commencer à se connecter au Nérée que nous sommes. Mais cette Âme n'est pas au service de la personnalité, elle n'est pas là pour nous donner des résultats attendus par notre mental concret.

Hercule n'attend qu'une seule chose de Nérée. Une direction. Et tout indication qui ne correspond pas à ce résultat ciblé, il ne l'entend pas.

Idem pour nous.

Conséquence:Il y a énormément de déçus de pratiques spirituelles, (méditation, religion, mouvement, new age,...) .

Il y a autant de déçus qu'il y a d'attente de résultat car obnubilées par la finalité, les personnes ne regardent pas les effets que cela peut avoir sur elles.

LE VOYAGE  DANS LE SUD:

Déçu de ne rien trouvé dans le nord, Hercule décide de descendre vers le sud. Le sud est le symbole des Ténèbres.

Il y a un tel soleil extérieur, qui illumine tout en apparence, qu'il y a une réelle difficulté à trouver un discernement intérieur.

Ce sud est le monde des mirages, des illusions où tout parait tellement facile mais où tout est terriblement trompeur.

Il y rencontre Ladon, le fameux dragon non pas à 100 têtes mais 9 têtes. Hercule se dit que s'il y a un dragon c'est qu'il y a le pommier. Or il ne le voit pas.

Un combat terrible s'engage et Hercule a beau y mettre toute sa puissance, le dragon devient de plus en plus fort. En fait plus il le combat, plus il se renforce. Un force bien trop grande pour lui.

Il dû lâcher-prise et abandonner son désir de l'attraper pour se saisir de l'animal. Il va s'inspirer de son expérience pour essayer de se décentrer et  de s'élever.

Il retourne combattre le dragon mais ne cherche plus à le frapper mais le soulève dans les airs. Le dragon se mets aussitôt à faiblir, faiblir.... jusqu'à ne plus avoir de force. Le dragon a été vaincu car il ne pouvait plus se nourrir des énergies de la terre et donc d'Hercule. Plus de dragon mis pas de jardin ni de pommier, ni de pommes.

Tout cela était un mirage, un monde de projection, une illusion complète.

Hercule pensait déjà avoir la sagesse, il ne touche que des illusions de la sagesse. Il pensait toucher au but de sa démarche spirituelle, ce n'était qu'un gigantesque mirage émotionnel.

TRADUCTION:

Cela veut dire que nous aussi nous allons aller plein sud et entrer dans l'illusion de toucher à la sagesse.

Dans notre vie nous sommes parfois tentés d'aller voir ce qui se passe dans la spiritualité des autres ,histoire de voir s'il n'y aurait pas quelque chose de bon pour nous, pour notre propre avancement spirituel.

Et aujourd'hui, plus qu'hier, il y a une telle profusion d'enseignements proposés que le choix est devenu vaste, à ne plus savoir à quel "saint" se vouer.

-Ça peut être le contacte avec les esprits, donc de développement de clair-audience, du channeling, de l'écriture automatique , communiquer avec les défunts....

 

-Ça peut être tout ce qui tourne autour du néo-chamanisme, en pleine vogue en ce moment, pour être en contacte avec les esprits de la nature, le contacte avec les lieux sacrés....

-Ça peut être le contacte avec le monde des énergies...

pour développer une sensorialité du monde que l'on ignorait totalement avant.

Ça peut être également le yoga, des  marches méditatives dans la lumière....

LA MOTIVATION:

En fait qu'importe la technique proposée, qu'importe ce qui est acquis car ce n'est pas cela qui pose problème, c'est la motivation.

On pratique tout un tas de choses personnelles qui se font passer pour des démarches spirituelles.

Là où est le mirage, l'illusion, c'est que l'on a l'impression que ce développement personnel est une véritable démarche spirituelle.

Ce sont deux choses différentes, même si pour la personne cela engendre une richesse, un mieux être, plus de concentration, une vie plus en harmonie dans ses énergies, etc... Toutes ces choses, toutes ces techniques peuvent  donner à l'être le  sentiment de bien être et développer une sensibilité positive pour le développement de la personne.

Mais ce n'est pas spirituel car à partir du moment où ces choses nous intéressent, ça  nous harmonise et nous développe une sensibilité, nous apporte plein de choses, des relations avec un groupe de guérison (par exemple) etc.... et toutes ces choses qui nous apportent beaucoup font du développement personnel.

Bien sûr qu'il faille passer par là et heureusement car le développement personnel est un préalable indispensable à toute démarche spirituelle. Car il faut que la personne se développe fortement. La Spiritualité nécessite un don. c'est à la personnalité de se donner à l'âme et non à l'âme de se donner à la personnalité. C'est très difficile et c 'est pour cela qu'il faut développer le véritable moi et l’enrichir de toutes ces techniques....

Une véritable démarche spirituelle ce n'est pas acquérir des choses. C'est se donner à ...

Tant que je compte sur "la Vie va me donner" ... "dieu va m'apporter" etc... c'est du développement personnel.

   Le dragon symbolise le "moi-je". Et Hercule, dans ce monde d'illusion croit combattre le dragon protecteur du pommier du jardin des Hespérides. Or, il ne se rend pas compte qu'il se combat lui-même. C’est pour cela qu'il n'arrive pas à terrasser le dragon avec ses 9 têtes. Plus il fait des pratiques dans ce sud, plus il renforce le "moi". Il faisait du développement personnel.

Ce n'est que lorsqu'il se recentre en unité et qu'il s’élève et qu'il élève dans les aires le dragon par la même occasion le vainc.

Donc, d'un coté il y a développement de la personnalité et de l'autre la découverte de l'Âme, dans le signe des Gémeaux.

LES 9 RÈGLES DE L’HUMANITÉ
1/ TU VAS RECEVOIR UN CORPS
2/ TU VAS APPRENDRE DES LEÇONS.
3/ IL N'Y A PAS D'ERREURS, SEULEMENT DES LEÇONS.
4/ UNE LEÇON EST RÉPÉTÉE JUSQU'A QU'ELLE SOIT APPRISE.
5/ LES LEÇONS D'APPRENTISSAGE NE FINISSENT PAS.
6/ LA-BAS N'EST PAS MIEUX QU'ICI.
7/ LES AUTRES NE SONT QUE DES REFLETS DE SOI.
8/ CE QUE TU FAIS DANS LA VIE DÉPEND DE TOI.
9/ LES RÉPONSES SONT A L’INTÉRIEUR DE TOI.
LES 9 TÊTES DU DRAGON
OU
LES 9 DÉFAUTS DE LA PERSONNALITÉ
3 DÉFAUTS PHYSIQUES:
1/ FAIRE MAUVAIS USAGE DE L'ARGENT.
2/ FAIRE MAUVAIS USAGE DU SEXE.
3/ VIVRE DANS TROP DE CONFORT.
3 DÉFAUTS ÉMOTIONNELS:
4/ LES PEURS.
5/ LA HAINE.
6/ L'AMBITION.
3 DÉFAUTS DU MENTAL:
7/ L'ORGUEIL.
8/ LA SÉPARATIVITE.
9/ LA CRUAUTÉ MENTALE.

Hercule commence ici à s'apercevoir de la projection de illusion d'une démarche spirituelle.

LE VOYAGE VERS L'OUEST:

   L'ouest est l'occasion pour Hercule d'entendre parler d'un certain Busiris. Ce dernier est réputé connaître tout sur tout et  saura donc certainement donner les réponses attendues.

Il le rencontre enfin et demande à Busiris s'il sait où trouver ce fameux jardin. Ce dernier lui dit qu'il est inutile de chercher cet endroit car lui, Busiris, est la sagesse incarnée et propose à Hercule de lui offrir toute cette sagesse et connaissances.

Pour Busiris, la quête d'Hercule est terminée car il est cette sagesse recherchée.

Hercule hésite mais accepte d'écouter les enseignement de ce gourou. En effet, Busiris sait tout, il a réponse à tout, ce qui fascine complétement Hercule au point de s'attacher littéralement au personnage.

Au fur et à mesure qu'il suit les enseignements, Hercule va progressivement perdre sa capacité à penser par lui-même puisque c'est Busiris qui sait tout. Il devient de plus en plus passif et parallèlement ses forces diminues considérablement.

A tel point que pour s'assurer les services d'Hercule, Busiris l'enchaîne à l'autel et ne peut plus s'échapper.

D'ailleurs pourquoi fuirait-il ? Hercule est bien, il est heureux de recevoir cet apprentissage, espérant devenir un sage si il suit tout ce que dit Busiris.

Hercule restera attaché une année entière comme hypnotisé, lobotomisé et sans volonté. Par ses méditations, il comprend que quelque chose ne va pas. Il avait attendu un jour que la connaissance libère.

Il se remémore les paroles de Nérée et finit par comprendre que cette sagesse qu'il cherche à travers les paroles d'un autre se trouvait en lui. Et plus il méditait plus il retrouvait ses forces.

Il découvre les effets de la méditation.

   Le véritable envol de la méditation à l'ère moderne remonte aux années 1970, lorsque le psychiatre américain Jon Kabat-Zinn a l'idée géniale de passer au crible des neurosciences les techniques de respiration et de concentration des moines tibétains. Derrière les murs de la clinique de réduction du stress qu'il dirige à l'Université du Massachusetts, il concocte une méthode axée autour de la méditation: la Mindfulness Based Stress Reduction(MBSR), réduction du stress fondée sur la pleine conscience.

 

Chemin faisant, il remplace le mot "méditation" par "pleine conscience", gommant par cette astuce sémantique l'encombrant folklore bouddhiste. S'ensuit une avalanche d'études scientifiques prouvant l'intérêt de la méditation dans la réduction de l'anxiété, des douleurs chroniques... 

Le mouvement s'étend ensuite en Angleterre, où Mark Williams, éminent professeur de psychiatrie à Oxford, modélise une méthode adaptée aux personnes souffrant de dépression sévère, la Mindfulness-Based Cognitive Therapy (MBCT, thérapie cognitive fondée sur la pleine conscience).

 

A Paris, le psychiatre Christophe André l'applique depuis dix ans à l'hôpital Sainte-Anne. Pour cet adepte enthousiaste, cette approche révolutionne le traitement de la dépression : "D'après mon expérience, la MBCT donne de meilleurs résultats que les traitements antidépresseurs classiques. La pleine conscience stabilise durablement les humeurs et permet aux patients de reprendre leur mieux-être en main, sans médicaments ni effets secondaires." Des constats validés par l'imagerie médicale. Des chercheurs californiens ont même montré récemment que, associée à de la gym douce et à un régime végétarien, la pratique quotidienne de la méditation rallongeait les télomères, sortes de capuchons de nos chromosomes dont la longueur serait associée à celle de la vie.

 

Plusieurs voies, plusieurs pratiques:

 

La pleine conscience ou mindfulness: terme traduit littéralement par "attention". Celle-ci est focalisée sur ce que l'on ressent, ce que l'on fait, ou sur quelque chose au long terme; elle se pratique assis, debout ou en marchant. 

 

Le zazen: méditation bouddhiste, effectuée dans des dojos en position assise ou en marchant, vêtu d'un kimono. Elle consiste à ressentir l'"ici et maintenant" en laissant filer les idées sans les retenir.  

 

La méditation d'inspiration tibétaine: elle s'appuie sur des images symboliques (la flamme d'une bougie, une fleur, les figures des mandalas) qui aident à focaliser l'attention. Dans toutes ces formes de méditation, l'observation de sa respiration est un point d'ancrage qui permet de calmer le tumulte des pensées. 

 

Cette discipline mentale, qui développe la concentration et apaise les conflits, progresse aussi dans les couloirs des entreprises. Plus étonnant: depuis 2008, les marines de l'armée américaine s'entraînent autant au maniement de leur mental qu'à celui des armes. Elizabeth Stanley, ancien agent des services secrets traumatisée à son retour de Bosnie et d'Irak, développe des programmes auprès des GI. Et au pays de Descartes? De cette déferlante, on perçoit surtout l'écume. Alors que les ministères de la Santé américain et britannique reconnaissent officiellement les mérites de la pleine conscience, la plupart de nos institutions l'ignorent encore. La thérapie cognitive fondée sur cette pratique est appliquée dans quelques services hospitaliers, mais de manière quasi officieuse. Le premier programme appliqué aux personnes souffrant de cancer sera proposé à un petit groupe de patientes de l'institut Gustave-Roussy, en octobre prochain. L'initiative du diplôme pionnier Médecine, méditation et neuro -sciences de l'université de Strasbourg, en 2012, revient à un médecin rhumatologue, Jean-Gérard Bloch. Mais- signe d'un véritable engouement- on se bouscule pour participer au fameux stage de MBSR de huit semaines et les postulants à la formation d'instructeur sont à présent triés sur le volet.... 

"La méditation est le mouvement de l’amour".

Krishnamurti

Au sens propre, la méditation consiste à rester fixé dans le Soi. Mais on appelle aussi méditation l'effort fourni en vue d'écarter les pensées qui se manifestent dans l'esprit. Soyez ce que vous êtes. Tel est le but.

Ramana Maharshi

Vous n'êtes prisonniers de rien d'autre que de vos pensées Vous n'avez à vous libérer de rien d'autre que de vos pensées. Voilà la vérité. Et vous n'avez pas d'autre problème que celui de vos pensées.

Arnaud Desjardin

En au lieu, on est satisfait. Hercule a fini par comprendre où est la véritable sagesse, il a rompu les liens qui l'immobilisait et a appris surtout là où n'est pas l'Arbre de la Sagesse.

TRADUCTION DE LA SYMBOLIQUE

   Busiris symbolise tous les gourous, tous les pseudo maîtres ou enseignants qui prétendent détenir la vérité, lesquels par le miracle de leurs paroles vont sauver, guérir, initier ou élever leurs "fidèles".

Il y a beaucoup plus subtile. Hercule va apprendre la différence entre les connaissance et LA CONNAISSANCE.

La Connaissance est aussi appelée la Sagesse.

C'est celui qui Co-naît avec l'âme, l'esprit. Cela n'a rien à voir avec une collections de connaissances diverses et variées.

L'illusion est de croire que parce que nous connaissons plein de chose nous sommes des sages, des personnes intelligentes. Cette croyance peut passer à travers un gourou ou tout aussi bien à travers des livres. a un moment donné à force de cumuler les connaissances, nous pouvons être persuadé d'être des sages. Si je le sais: je le vis. Puisque je le sais, forcément je le suis !!! Si j'ai toutes ces connaissances c'est que quelque part je suis un initié !

Toutes ces personnes deviennent attachées à ces connaissances, à leurs livres plus ou moins saint au point d'être immobilisé comme le fut Hercule.

Ce n'est que du mental concret pouvant aller jusqu'à l'ego spirituel.

A contrario on peut se sentir complexé quand on voit des personnes qui savent tellement de choses, tant de connaissances accumulées. Et nous face à ces êtres nous nous sentons petits, idiots ou incultes. Personnellement je ne retenais que très peu de chose de mes lectures ou  des conférences entendues.  Je me sentais idiot, alors que d'autres avaient tout compris ou lu comme une bibliothèque ambulante.

Donc on peut devenir dépendant des connaissances et pourtant ce n'est pas celles-ci qui font un sage. Il faut en avoir car  cela permet de comprendre le monde, certaine base de ce que nous sommes. Mais cela affûte le mental concret d'où l'intérêt d'apprendre à penser à partir de soi-même. C'est la philosophie.

De plus, grâce à la méditation, il retrouve les paroles dites par Nérée dans le nord. Nérée symbolise l'Âme et donc Hercule en méditation écoute son Âme. Il a cessé d'être sourd et a commencé à l'écouter. C'est l'effet de la méditation et comprend et intègre l'Âme. Il ne cherche plus de résultat.

LE VOYAGE CONTINU:suite et fin

En retournant vers le centre, Hercule entendit des cris. Quelqu'un a l'air d'avoir des problèmes et semble souffrir. Craignant une nouvelle illusion, il se rapprocha des appels au secours et découvrit Prométhée, celui là même que l'on trouve dans le signe du Capricorne.

Rappelons ici que Prométhée avait volé le feu aux dieux pour le donner aux hommes. Il symbolise l'humanité et le feu  le mental. Mental perverti par un mauvais usage de l'émotionnel des humains et qui déclencha la colère de Zeus qui condamna Prométhée à être attaché à un rocher et d'avoir le foie dévoré par un aigle géant, en permanence.

Hercule décide finalement d'aider, de décrocher et soigner Prométhée, (tout en chassant l'aigle) jusqu'à que ce dernier soit sur pieds, cicatrise et puisse marcher.

Il a le sentiment d'avoir encore perdu du temps par se détour et de s'être un peu plus éloigné de sa quête originelle.

Or l'instructeur d'Hercule se fit entendre et lui dit que non seulement il n'y a pas eu de temps de perdu mais il y a eu du temps de gagné... Et on lui dit même la direction du jardin, plus loin vers l'est.

   Enfin il arrive en ce lieu extraordinaire et tant recherché. Au loin il voit, au milieu de ce jardin paradisiaque, ce fameux pommier chargé de magnifique pommes d'or.

Personne en vu. Pas d’Hespérides, pas de dragon non plus. Il n'y a plus qu'à se servir. Mais soudain il voit le titan Atlas (père des 3 Hespérides) soutenir le globe. Il avait l'air de peiner à sa tâche et contrairement à Prométhée il ne se plaignait pas.

Hercule est touché par la situation d'Atlas et oubliant le pommier il lui propose de remplacer un moment et finit par porter à son tour le globe sur ses épaules.

Or point de poids et arrivent  Atlas accompagné de ses 3 filles avec des pommes d'or.

La première fille d'Atlas, Eglé lui dit en lui donnant une pomme:"Le chemin qui mène jusqu'à nous est un chemin de service. Les poteaux indicateurs sont les actes d'Amour."

La seconde fille, Erythie, lui tend une pomme ou est gravé le mot "SERVICE". c'est la clé de tout.

La troisième, Hespérie, lui donne une pomme en lui disant de s'engager entièrement sur le chemin du service, sur le chemin de tous les vrais serviteurs.

Le service est la clé de la Sagesse.

   Ladon le dragon  est le pommier si l'on se sert sans rendre service, si on se sert directement sur l'Arbre de la sagesse et s’approprier personnellement l'une de ces pommes.

Le service a un aspect physique lorsqu'on se rend disponible envers une personne, lorsqu'on aide...

Le vrai service est le rayonnement de l'Âme à travers la personnalité, qui est devenue un canal et permet le passage.

C'est la capacité à pouvoir accompagner l'humanité avec un état de conscience de partage, de Lumière et d'Amour désintéressé.

Hercule se met au service dès qu'il commence à s'oublier lui-même. Il aide Prométhée et laisse sa quête de côté jusqu'au rétablissement de celui-ci alors que jusqu'ici il était obnubilé par sa mission. Jusqu'alors il ne pensait qu'à lui, qu'à sa recherche, au résultat, à son développement personnel.

La dernière chose que lâche l'initié est la préoccupation de son avancée personnelle car c'est la chose la plus difficile à abandonner.

Arrêter de se poser des questions sur soi et arriver à se décentrer afin de s'inscrire dans une dynamique d'ensemble est la véritable sagesse.

Par l'oublie de soi-même on vient en aide à nos semblable.

Face à Atlas, il est à 50 cm du but. L'arbre et les pommes sont devant lui, il abandonne un temps sa mission pour aider le Titan qui, à la différence de Prométhée qui appelait à l'aide, ne demande rien.

Atlas symbolise non seulement l'humanité mais aussi tous les règnes de la terre; minéral, végétal, animal, humain, déva.

Hercule est au service de tous les terriens et aide sans distinction particulière. Il a atteint la sagesse.

Atteindre la sagesse c'est atteindre l'état où spontanément on va être amené dans le Soi et rendre service à l'humanité.

Nous sommes là pour faire le Paradis sur Terre.

Le maître de sagesse n'est pas quelqu'un qui sert parce qu'il connait, mais c'est quelqu'un qui connait parce qu'il sert.