LA SPIRULINE

Aussi surnommée le “steak vert” pour son incroyable concentration en protéines, la spiruline est l’un des super-aliments par excellence pour les sportifs comme pour tous les individus soucieux de leur santé!

 

la spiruline est un super-aliment aux multiples bienfaits. Plein de fer, un cocktail d'antioxydants et de vitamines.

Elle est une source de fer hautement assimilable qui contribue à lutter contre la fatigue. C’est plus largement un multivitaminé naturel, grâce à ses taux extraordinaires de provitamine A, de vitamine B12 et d’antioxydants. On s’en sert autant comme support pour une activité sportive intense, depuis les ultra-marathoniens jusqu’aux chevaux de course, mais aussi pour les femmes enceintes pour accompagner leur grossesse.

 

La spiruline est l’aliment qui possède le plus fort taux de protéines végétales. Selon la variété, elle en contient entre 60 et 70% ! Ses protéines sont complètes, c'est-à-dire qu’elles sont composées des 8 acides aminés essentiels.

Dans son livre « la spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention » le Dr Vidalo nous explique en quoi cette fabuleuse micro-algue est utile pour le bon fonctionnement du cerveau, pour la concentration ainsi que pour la régulation du sommeil.

 

Premièrement : le rôle des acides aminés dans la spiruline.

La spiruline contient tous les acides aminés essentiels qui représentent 47% du poids total des protéines :

  •  La leucine : stimule les fonctions cérébrales, aide au bon maintien d’énergie

  •  La lysine : Stimule le système immunitaire

  • La méthionine : favorise la lutte contre la dépression (indispensable pour survivre même au cours les plus assommant…!)

  • La phénylalanine : indispensable à la thyroïde. Antidépresseur naturel. Encourage le bon fonctionnement du cerveau, améliore la mémoire, aide à la désintoxication de l’alcool (parfait pour se remettre des soirées étudiantes) et des drogues. Effet coupe-faim naturel (idéal pour ne pas tomber en hypoglycémie à 10h !)

  • Le tryptophane : favorise le sommeil, optimise l’assimilation des vitamines B. coupe-faim naturel associé à la phénylalanine

  • La valine : stimulant naturel des capacités mentales et physiques

     

     

    La spiruline contient également tous les acides aminés non-essentiels :

  •  L’acide aspartique : essentiel à la synthèse de plusieurs autres acides aminés. Augmente la résistance à la fatigue et améliore l’endurance (nécessaire pour tenir les cours en amphi de 4h ou réviser ses cours la veille de l’exam !)

  • L’acide glutamique : source d’énergie pour le cerveau. Stimule les défenses immunitaires

  • L’alanine : participe au métabolisme du glucose. Source d’énergie importante pour le tissu musculaire, le cerveau et le système nerveux central. Donne de la tonicité à l’ensemble de l’organisme

  • La tyrosine : sentiment de bien-être, combat les effets du stress (pour aborder les exams en toute tranquillité )

 Deuxièmement : le rôle des vitamines dans la spiruline:

 

  • La vitamine B5 : la vitamine des phanères, des cheveux et des ongles. Permet de combattre plus efficacement les maladies, le stress ou la fatigue. C’est un neurotransmetteur qui sert notamment de support à la mémoire.

  

  • La vitamine B12 : une vitamine du tonus. La spiruline, l’une des seules sources d’origine végétale disponibles, contient 4 fois plus de vitamine B12 que le foie de bœuf cru. Cette teneur exceptionnelle la fait recommander aux personnes atteintes d’anémie pernicieuse, mais aussi chez les végétariens et les individus peu enclins à une alimentation carnée comme les personnes âgées, les convalescents et enfants

 

  

Troisièmement : le rôle des minéraux dans la spiruline:

  

  • Le calcium : l’élément minéral le plus important. Une substance essentielle, indispensable au métabolisme. Structure et entretient les os et les dents, participe au bon fonctionnement du système nerveux, régularise le rythme cardiaque, favorise l’assimilation de la vitamine B12. La spiruline contient plus de calcium que le lait.

 

 

 

Les principaux avantages de la spiruline pour les écoliers, lycéens et étudiants : 

 

  • Les besoins en micronutriments du cerveau soumis à une activité intellectuelle intense, et les effets de la spiruline comme stimulant sur les neuromédiateurs

  • La qualité des apports protéinés et en Acides Aminés sans qu’il n’y ait le moindre risque de prise de poids

  • Les besoins accrus d’organismes en pleine croissance, et les effets de la spiruline sur la récupération physique

  • L’effet régulateur de la spiruline sur le sommeil grâce à son action sur la mélatonine

  • Les effets de la spiruline sur la peau et les phanères : diminution des effets cutanés poussés d’acné, régulation des sécrétions grasse de sébum, amélioration de la qualité des cheveux… »

  • « La prise de spiruline engendre très généralement une régulation de l’endormissement pour ceux qui ont des difficultés à trouver le sommeil, ainsi qu’une nette amélioration de la qualité de celui-ci ».

  • « Il a été constaté une diminution voire une disparition de la ‘fatigue du réveil’ ».

  • « La spiruline agit sur la sécrétion de mélatonine (…) cette hormone dont le rôle est la régulation 24 heures/24 de notre horloge biologique ».

 

 

 

 

 

 

 

 

De la spiruline pour garder la ligne !

 

 

Parce qu’elle contient environ 70 % de protéines, la spiruline pourrait agir comme coupe-faim ! Comme l’explique le Dr Christophe Girardin-Andréani, chercheur en phytothérapie : « Les protéines favorisent l’envoi du signal de satiété au cerveau ce qui aide à contrôler le poids. » Et le Dr Jean-Louis Vidalo de rappeler : « La phénylalanine et les tryptophanes [acides aminés présents dans la micro-algue] stimulent aussi les centres du cerveau liés à la satiété » (Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention).

 

En 1986, une étude avait démontré que la prise de 2,8 g de spiruline trois fois par jour pendant un mois permettait de perdre du poids. Cependant, sa qualité méthodologique a été très critiquée et « le contrôle du poids n’est de toute façon pas l’intérêt majeur de la spiruline », précise le Dr Girardin-Andréani.

De la spiruline contre le cholestérol !

 

Selon des recherches menées en 2008 auprès de 36 personnes, la prise de 4,5 g de spiruline par jour pendant six semaines diminuerait le taux de cholestérol total et le taux de mauvais cholestérol- LDL (dose traditionnelle conseillée : 3 à 5 g/jour). Des études menées dans les années 1980 au Japon et en Inde ont également démontré les bienfaits de la spiruline contre l’hypercholestérolémie chez des rats.

 

Selon les chercheurs, sa richesse en oméga 6 serait la cause de ces bienfaits. Ces acides gras essentiels favoriseraient en effet la baisse du cholestérol et même la dissolution des dépôts de cholestérol dans les artères (cause d’infarctus). De plus, elle contient de la vitamine PP, qui influencerait la baisse du LDL-cholestérol et l’augmentation du HDL-cholestérol (le « bon »).

 

 

La spiruline protègerait du cancer!

 

« Les gens qui consomment de la spiruline sont davantage protégés du cancer et de ses récidives« , explique le Dr Christophe Girardin-Andréani, chercheur en phytothérapie. Pourquoi ? « Parce qu’elle est riche en antioxydants [vitamine E, zinc…] et qu’elle stimule le système immunitaire pour qu’il lutte contre la prolifération anarchique des cellules cancéreuses », précise le spécialiste.

De plus, la spiruline contiendrait 10 % de phycocyanine, une protéine qui favoriserait l’autodestruction des cellules cancéreuses. En 1993, des chercheurs démontrent que suite à la prise quotidienne de 5 à 10 g de spiruline pendant 3 à 6 mois, 82 % d’enfants russes irradiés lors de l’explosion de Tchernobyl ne développent pas de cancer de la thyroïde. Tandis que 100 % de ceux non-traités en auraient développé un…Cataracte, glaucome, DMLA [1]… Parce qu’elle est riche en caroténoïdes (pigments précurseurs de vitamine A) et en antioxydants (vitamine E…), la spiruline préviendrait certains troubles de la vision. En 1976, le Dr Yoshito Yamazaki a annoncé avoir soigné 90 % de 480 cas de cataractes gériatriques grâce à l’administration de fortes doses de spiruline. « On donne de la spiruline à des habitants de l’Inde pour prévenir la cécité », précise le Dr Christophe Girardin-Andréani, chercheur en phytothérapie.

 

A savoir : Les « précurseurs » de vitamine A contenus dans la spiruline sont des micronutriments transformé par l’organisme en vitamine A en fonction de ses besoins. « Il n’y a donc pas de risque de toxicité lié à une surconsommation« , explique le spécialiste.

 

 

 

 

 

Spiruline : des vertus rajeunissantes!

 

 

« La spiruline est un très bon aliment anti-âge« , explique le Dr Christophe Girardin-Andréani, chercheur en phytothérapie. Pourquoi ? Parce que ses antioxydants (zinc, vitamine D..) protègeraient les cellules cutanées des radicaux libres (substances favorisant le vieillissement).

 

La spiruline contient aussi du bêta-carotène « [un pigment] transformé par l’organisme en vitamine A, vitamine essentielle au bon fonctionnement de la peau », explique le Dr M-P Hill-Sylvestre, dermatologue.

Le bêta-carotène préviendrait notamment le dessèchement cutané. En 2006, la chercheuse Pauline Spolaore a mis en évidence l’action de la spiruline dans la tonicité des tissus.

 

 

La spiruline renforce l’immunité!

 

Grippe, rhume… Besoins de booster vos défenses immunitaires ? Faites une cure de spiruline ! « Riche en antioxydants [bêta-carotène, vitamine E...] et en polysaccharides [glucides], elle stimule fortement le mécanisme immunitaire », explique le Dr Christophe Girardin-Andréani, chercheur en phytothérapie.

« La spiruline possède en fait une paroi à membrane souple dotées de propriétés immunostimulantes », ajoute le Dr Jean-Louis Vidalo dans Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention.

 

Des chercheurs américains ont montré que la prise de spiruline par des volontaires sains multipliait par 13 leurs cellules immunitaires au bout de 72 h. D’autres études ont souligné une fonction immunitaire accrue chez des animaux sous spiruline.

 

 

La spiruline contre la fatigue !

 

Fatigue, baisse de tonus… Essayez la spiruline ! Riche en vitamines, oligo-élément ou encore minéraux, elle comblerait les carences et boosterait l’organisme ! L’algue aurait en plus la spécificité de rendre facilement assimilable la plupart de ces nutriments par l’organisme (on parle de « biodisponibilité »).

 

« Le fer contenu dans la spiruline est biodisponible, c’est très intéressant pour les personnes anémiées », explique le Dr Christophe Girardin-Andréani, spécialiste en phytothérapie. Même chose pour le calcium : « La spiruline en contient plus que le lait de vache et il y est plus facilement assimilable », poursuit le spécialiste. Enfin, « la spiruline est l’un des aliments les plus riches en magnésium biodisponible« , conclut le Dr Jean-Louis Vidalo (Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention).

 

 

La spiruline, antidiabète !

 

Parce qu’elle est riche en acide gamma-linolénique (acides gras essentiels) et en polysaccharides (forme de glucides), la spiruline pourrait réguler le taux de sucre dans le sang (glycémie) et favoriser ainsi l’équilibre du diabète.

 

En 2001, une étude préliminaire menée en Inde auprès de 25 personnes atteintes d’un diabète de type 2 (appelé aussi « diabète gras ») a d’ailleurs démontré qu’après une prise de 2 g de spiruline par jour pendant 2 mois, le taux de glucose sanguin des participants avait chuté. Des résultats qui ont été confirmés par des tests menés au Mexique sur des rats.

 

La spiruline prolonge le bronzage !

 

Parce qu’elle est riche en bêta-carotène (précurseur de la vitamine A), la spiruline accélère, intensifie et prolonge le bronzage ! Selon le Dr Jean-Louis Vidalo, spécialiste de l’algue : « Trois cuillères à soupe de spiruline contiennent autant de bêta-carotène que 18 carottes ! » (Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention).
Posologie du Dr Christophe Girardin-Andréani, chercheur en phytothérapie : 3 à 5 g par jour pendant 1 à 2 mois dès la fin du printemps.
Attention : La spiruline n’évite ni les coups de soleil ni les effets néfastes des rayons UV sur la peau !

 

 

Spiruline : quelles quantités prendre ?

 

On trouve de la spiruline sous différentes formes : certaines sont meilleures que d’autres !

- En poudre ou en paillettes : « C’est le mieux : elle est très bien assimilée par l’organisme et coûte moins chère », explique le Dr Christophe Girardin-Andréani, spécialiste en phytothérapie.

- Granulés et comprimés : « Un peu moins bien assimilés que la poudre mais ils restent intéressants », selon le spécialiste.

- Gélules : « Ce sont les moins bien assimilées et elles peuvent contenir moins de substance active que ce que dit l’emballage ».
Posologie : 3 à 5 g par jour de préférence le matin en cure de 1, 2 ou 3 mois, puis interruption pendant 15 jours à 1 mois.

« On peut affirmer que la spiruline n’a pas de contre-indications. Sa prise est même recommandée au sujet immunodéficient et à la personne âgée à condition qu’elle soit de bonne qualité« , explique le Dr Jean-Louis Vidalo dans Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention.

Pour le Dr Christophe Girardin-Andréani, spécialiste en phytothérapie : « La spiruline est seulement déconseillée pendant une phase de chimiothérapie. Comme elle est riche en antioxydants, elle pourrait protéger les cellules cancéreuses de la destruction et faire échouer le traitement. »
A noter : La spiruline doit être prise avec prudence par les femmes enceintes ou qui allaitent à cause du manque de données sur ce sujet. N’hésitez pas à demander conseil à un médecin généraliste ou phytothérapeute.

 

 

 PLANÈTE SPIRULINE :

 

// Pour les très rares personnes qui ont tendance à trop fixer le Fer (hématochromatose) ou à réagir à la protéine phénylalanine (phénylcétonurie), un avis médical peut être souhaitable.

// Le complément d’infos du Dr Vidalo concernant la grossesse et l’allaitement :

 

Spiruline et grossesse!

 

« La spiruline particulièrement riche en vitamine B12 et B9, et en fer est idéalement indiquée pour la femme enceinte. La supplémentation se faisant de façon douce, efficace et sans effets secondaires ».

« Par ailleurs c’est un moyen pratique pour palier d’éventuelles autres carences que les symptômes nauséeux et les adaptations nutritionnelles imposées par nombre d’intolérances engendrent chez certaines ».

« Enfin s’il est une période où les équilibres en acides aminés et leur action régulatrice sur les neuromédiateurs est particulièrement utile et pertinent, c’est bien au cours et au décours de la grossesse. Limitant les accès d’irritabilité souvent ressentis, voire l’état dépressif du postpartum ».

 

 

L’enfant et la spiruline!

 

« Cet organisme en croissance est d’une grande vulnérabilité. Un incident, une cicatrice – qu’elle soit d’ordre physique ou psychologique – auront des répercussions définitives toute la vie durant.

Une carence en un de ses constituants primaires, en premier lieu les nutriments nombreux et variés nécessaires quotidiennement à cet organisme en pleine croissance, se paie comptant ».

« La célèbre « métaanalyse » d’Anderson démontrant que les enfants nourris au sein maternel développent un Q.I. de 5 à10 points supérieurs à celui des enfants qui n’en ont pas bénéficié, tend à démontrer que la qualité de la nutrition lors de la structuration neuro-membranaire et de la myéline du nourrisson a une incidence directe sur les capacités mnésiques et cognitives du jeune enfant.

… le plaisir de rappeler que la spiruline est – avec le lait maternel – le SEUL aliment contenant parmi ses acides gras essentiels de l’acide di-homo-gamma-linolénique ! »

 

« - impérieuse nécessité pour tout organisme en croissance : bénéficier d’une alimentation équilibrée et variée : rôle prépondérant des apports en protéines, vitamines et micronutriments oligoéléments et minéraux.

-une dose quotidienne d’1g de spiruline vient palier les inévitables carences en apports nutritifs des enfants ».

LA CHLORELLE

La chlorella (Chlorella pyrenoidosa, Chlorella vulgaris) est une algue microscopique d'eau douce. Elle a été découverte en 1890 par un biologiste hollandais, Beyerinck. La richesse en éléments nutritifs de la chlorelle éveilla immédiatement l'intérêt des scientifiques.Les vertus attribuées à la chlorelle sont tellement miraculeuses que l'on serait en présence d'une véritable fontaine de jouvence!

 

 

Richesse nutritive de la chlorelle :

  • Protéines : 18 acides aminés (58% de son poids est composé de protéines)

  • Vitamine A

  • Vitamines du groupe B, incluant la vitamine B12

  • Vitamine C

  • Vitamine E

  • Acides gras essentiels (incluant les fameux Oméga-3)

  • Fer

  • Calcium

  • Magnésium

  • Zinc

  • Potassium

  • Soufre

  • Manganèse

  • Chlorophylle (la chlorelle est la plante la plus riche en chlorophylle)

  • Acides nucléiques

Cette algue se révèle être un complément alimentaire de premier ordre contenant la quasi totalité des vitamines, minéraux et oligo-éléments en quantité importantes, assimilables et près de 60% de protéines végétales.
Elle contient 10 fois plus de vitamine A que le foie de bœuf et 40 fois plus de protéines que le soja, le riz ou le blé. Et surtout, c'est la plante la plus riche en chlorophylle (4 fois plus que la spiruline).

 

 

Propriétés préventives et curatives :

 

Les partisans de la chlorelle lui attribuent une liste sans fin de propriétés favorables pour la santé ou même curatives de nombreuses affections. Cela prendrait un livre complet pour énumérer tous les bienfaits attribués à cette petite algue. La chlorelle est utile dans les cas de :

  • Constipation

  • Obésité

  • Diabète

  • Arthrite

  • Dépression

  • Fatigue et épuisement

  • Affections hépatiques

  • Santé générale cardiovasculaire (cholestérol, haute pression, etc.)

  • Système immunitaire (prévention et traitement des infections)

  • Inflammation des articulations ou des tissus

  • Odeur corporelle

  • Maladies dégénératives

  • Déminéralisation, ostéoporose

 

Principaux facteurs actifs :

 

La sporopolleine :
Une membrane fibreuse contenant de la cellulose non digestible. Celle-ci possède une affinité pour les métaux lourds, les pesticides et autres produits toxiques présents aujourd'hui dans notre milieu de vie. Cette propriété permet à la chlorelle d'être utilisée pour éliminer de l'organisme ces nombreux polluants : mercure, plomb, arsenic, cadmium, PCB, aluminium, etc...

 

La chlorophylle :
La chlorelle est la plante la plus riche en chlorophylle. La molécule de chlorophylle ressemble énormément à l'hémoglobine, le pigment utilisé par le système respiratoire qui joue un rôle essentiel dans le transport de l'oxygène. Notre sang est composé d'atomes: du carbone, de l'hydrogène, de l'oxygène et de l'azote entourent un atome de fer. La chlorophylle est sensiblement identique, mis à part un élément, soit l'atome de fer qui est remplacé par un atome de magnésium. La chlorophylle permet d'oxygéner l'organisme, de le désintoxiquer et surtout de maintenir l'équilibre acido-basique. L'alimentation moderne, qui est axée sur une consommation exagérée d'aliments riches en protéines ou industrialisés, favorisent une trop forte acidification de l'organisme. Pour maintenir l'équilibre acido-basique, celui-ci doit puiser dans ses bases, c'est-à-dire principalement ses réserves de minéraux tels que le calcium et le magnésium.

La conséquence est une déminéralisation, porte ouverte aux problèmes nerveux et à l'ostéoporose. La grande richesse de la chlorelle en chlorophylle permet de prévenir et traiter ce problème. La chlorophylle permet également d'assainir la flore intestinale et favorise la santé des bactéries probiotiques.

 

Le fameux CGF (en français : le facteur de croissance de la chlorelle):
La seule plante à posséder ce facteur. Le CGF favorise la reproduction cellulaire (cellules saines non cancérigènes). Ce complexe est formé de vitamines, d'acides aminés et de nucléotides d'ADN et ARN. Ce facteur stimule notamment les défenses naturelles, la résistance et l'énergie. Il aurait également un effet prébiotique (qui favorise l'augmentation des lactobacillus, des bactéries favorables à la santé de la flore intestinale).

 

Comment consommer la chlorelle:

La chlorelle est largement disponible sur le marché des produits naturels. Particulièrement sur Internet. La présentation du produit (gélules ou poudre) et la qualité peuvent varier d'une compagnie à l'autre. Il est important de s'assurer de la qualité du produit. La chlorelle est une algue qui a la propriété de fixer très facilement les métaux lourds et autres polluants. Il est donc primordial que la chlorelle consommée soit produite dans un environnement exempt de toute pollution. Il faut donc favoriser le produit d'un producteur sérieux, garantissant la pureté de son produit.

La quantité de chlorelle à consommer quotidiennement est en moyenne de 3 à 5 gr. Les prix varient fortement d'un producteur à l'autre. Et ce n'est pas toujours le produit le plus cher qui est le meilleur.

Précautions :

Il n'y a aucune contre indication à consommer la chlorelle, mais certaines personnes peuvent présenter une allergie à cette algue. Il faut donc commencer par consommer de petites quantité et augmenter ensuite progressivement, si elle est bien tolérée.

 

Par précaution, les femmes enceintes ou allaitant ne doivent pas consommer de la chlorelle.

 

 

www.masantenaturelle.co