ET SI ON ABANDONNAIT L'ALIMENTATION CARNEE ?

Il est actuellement communément admis que l'homme doit manger de la viande pour avoir un régime équilibré contenant des protéines de bonne qualité.c'est ce qui est dit aussi par d'éminents Docteurs tel que Dr. Francisco Grande Govian, décédé récemment, considéré comme la plus grande autorité en nutrition en Espagne. A cela, nous devons ajouter que le Ministère de la Santé recommande de manger de la viande, et la plupart des gens en mangent et la considèrent comme une bonne nourriture. Pourtant, en considérant tout cela, il est surprenant que les plus célèbres naturalistes de l'humanité aient été végétariens et, au moins déclarèrent l'un après l'autre que l'homme était végétarien par nature.

 

"Les régimes végétariens (y compris le végétalisme) menés de façon appropriée sont bons pour la santé, adéquats sur le plan nutritionnel et bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Les alimentations végétariennes bien conçues sont appropriées à tous les âges de la vie, y compris pendant la grossesse, l'allaitement, la petite enfance, l'enfance et l'adolescence, ainsi que pour les sportifs. "

 

Position de la plus grande association de nutritionnistes au monde, l’Academy of Nutrition and Dietetics.

 

 

 

Pour consommer de la viande, du poisson, des œufs ou des produits laitiers, des animaux sont inséminés, sélectionnés ou éliminés, enfermés, mutilés, engraissés, transportés et tués.

La bonne nouvelle, c'est que nous pouvons vivre en bonne santé sans viande et sans produits animaux. Et il en existe plusieurs déclinaisons:

 

 

Le végétarisme est un régime alimentaire qui exclut la chair des animaux (y compris celle des poissons).
 

Le végétalisme exclut tout produit d'origine animale de l'alimentation (oeuf et lait).
 

Le véganisme exclut l'exploitation des animaux dans tous les domaines (alimentation, loisirs, habillement...).

Les êtres humains sont le plus souvent décrits comme «omnivores». Cette "observation" repose sur le fait que les humains se nourrissent, en général, d'une grande diversité d'aliments végétaux et animaux. La question demeure de savoir si les humains sont anatomiquement adaptés à un tel régime incluant animaux et végétaux.

 

L'appareil digestif humain comprend les particularités anatomiques d'un régime herbivore. Les êtres humains ont les lèvres musculeuses et une petite ouverture de la bouche. Bon nombre des soi-disant "muscles d'expression" sont en fait des muscles utilisés lors de la mastication. La langue agile et musclée, essentielle pour manger, est adaptée à la parole et à bien d'autres choses. L'articulation maxillaire inférieure, aplatie par une plaque cartilagineuse, est située bien au-dessus du plan des dents. Le muscle temporal est réduit. La caractéristique "mâchoire carrée" des mâles adultes traduit le processus combiné angle élargi de la mâchoire inférieure et du groupe de muscles masséter / ptérygoïde. La mâchoire inférieure humaine peut aller de l'avant pour engager les incisives, et aller d'un côté à l'autre pour écraser et broyer.

 

Les dents de l'homme sont également semblables à celles des autres herbivores, à l'exception des canines (des canines de certains des grands singes sont allongées et sont considérées comme utilisées pour dissuader et / ou de défendre). Nos dents sont assez grandes et généralement butent les unes contre les autres. Les incisives sont bien à plat et de type bêche, utiles pour éplucher, couper et mordre des matériaux relativement tendres. Les canines ne sont ni dentelées, ni coniques, mais aplaties, émoussées et petites et fonctionnent comme des incisives. Les prémolaires et les molaires sont carrées, aplaties et nodulaires, et utilisées pour le broyage, et la trituration d'aliments plutôt mous.

 

La salive humaine contient une enzyme digestive glucidique, l'amylase salivaire. Cette enzyme est responsable de la majorité de la digestion de l'amidon. L'œsophage est étroit et adapté à de petites portions molles d'aliments mâchés. Manger vite, en essayant d'avaler une grande quantité de nourriture ou d'aliment fibreux et / ou mal mastiqués (la viande est la cause la plus fréquente) se traduit souvent par un étouffement chez les humains.

 

L'estomac de l'homme est à poche unique, et modérément acide - Médicalement, quand une personne se présente avec un pH gastrique inférieur à 4-5 et qu'il y a des aliments dans l'estomac, c'est une cause de préoccupation - Le volume de l'estomac représente environ 21-27% du volume total de l'appareil digestif humain. L'estomac constitue une chambre de mélange et de stockage, mélangeant et liquéfiant les aliments ingérés, il régule leur entrée dans l'intestin grêle. L'intestin grêle humain est long, avec une moyenne de 10 à 11 fois la longueur du corps. (La taille moyenne de l'intestin grêle est de 6,6 à 9 m. La taille du corps humain mesurée à partir du sommet de la tête à la fin de la colonne vertébrale et en moyenne de 60 à 90 cm chez les individus de taille normale.)

 

Le côlon humain illustre la structure à poche propre aux herbivores. Le gros intestin extensible est plus grand dans la partie proche de l'intestin grêle, et il est relativement long. Le côlon de l'homme est responsable de l'absorption par électrolyse de l'eau et de la production et de l'absorption des vitamines . Il existe également une fermentation bactérienne de matières végétales fibreuses, avec production et absorption de quantités importantes d'énergie alimentaire (chaîne courte d'acides gras volatiles) selon la teneur en fibres du régime alimentaire. La mesure du déroulement de la fermentation et de l'absorption des métabolites dans le côlon humain n'a commencé à être étudiée que récemment.

 

 

En conclusion:

 

Nous constatons que les êtres humains ont la structure d'un appareil digestif résolument herbivore. L'humanité ne montre pas les caractéristiques structurelles mixtes attendues et trouvées chez les omnivores anatomiques, comme les ours et les ratons laveurs. Ainsi, en comparant l'appareil gastro-intestinal des humains à celui des carnivores, herbivores et les omnivores, nous devons conclure que l'appareil digestif des humains est conçu pour un régime alimentaire purement végétal.

CLIQUEZ ICI POUR TOURNER LES PAGES

Je veux poser aux lecteurs la question suivante : L'homme est-il végétarien par nature ?

 

Actuellement, la plupart des Docteurs nous disent qu'il ne l'est pas, mais les plus célbres naturalistes ont tous déduit qu'il l'est.

S'il en est réellement ainsi, seule une petite minorité de la population des pays développés, les gens que nous appelons Végétariens, mangerait correctement tandis que la grande majorité de la population mangerait incorrectement.

Après la quasi-totale disparition de l'espèce humaine, dans un tribunal d'animaux, animé par l'excentrique juge MagiCJacK, un homme, David Carniste, choisi pour représenter l'humanité se fait juger pour les conséquences des actes de son espèce.
S'engage alors un long procès où l'être humain est pour la première fois jugé par une autre espèce que la sienne.