L'EAU...

MEMOIRE S ET SECRETS

QUELQUES CHIFFRES

   L’eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d’eau contenue dans un organisme adulte est d'environ 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kilogrammes. Ce pourcentage peut néanmoins varier, plus une personne est maigre, plus la proportion d’eau de son organisme est importante.

 

L'eau dépend également de l’âge : elle diminue avec les années, car plus les tissus vieillissent, plus ils se déshydratent, l’eau étant remplacée par de la graisse.

Dans l’organisme la concentration en eau varie d'un organe à l’autre et selon les cellules :

 

  • 76 % dans le cerveau

  • 78 % dans les poumons

  • 81 % dans les reins

  • 79 % dans le sang

  • 79 % dans le cœur

  • 73 % dans le foie

  • 75 % dans les muscles

  • 70 % dans la peau

  • 22,5 % dans les os

  • 75% dans l'estomac/intestin

   L'organisme humain a besoin d'environ 2,5 litres d'eau par jour (1,5 litre sous forme liquide et 1 litre acquis dans la nourriture absorbée), davantage en cas d'exercice physique ou de forte chaleur, et il ne faut pas attendre d'avoir soif pour en absorber, surtout pour les personnes âgées chez qui la sensation de soif est retardée. Sans eau, la mort survient après 2 à 5 jours, sans fournir aucun effort (40 jours sans nourriture en étant au repos).

Les Français ne consomment pas assez d'eau selon une étude réalisée par Toluna.

96,5% des Français ont pourtant conscience que l'eau est un élément essentiel à leur bon équilibre alimentaire. Ils sont d'ailleurs 93,6% à consommer au moins un verre d'eau plate dans une journée. Une quantité insuffisante.

 

Les recherches du Dr Batmanghelidj sur les vertus thérapeutiques de l'eau montrent que le manque d'eau dans le corps, ou déshydratation chronique, était la cause de bon nombre de maladies dégénératives ou de civilisation comme l'asthme, les allergies, l'hypertension, la surcharge pondérale, voire même de certains troubles psychiques et émotionnels comme la dépression. Il nous explique l'effet dévastateur de la déshydratation sur le corps et nous indique comment utiliser l'eau pour y pallier.

Savoir comment, combien et quand boire de l'eau permet non seulement d'éviter certains traitements médicamenteux lourds et coûteux, mais encore et entre autres : de prévenir et inverser un vieillissement trop précoce, d'éliminer certaines douleurs comme les brûlures d'estomac, les lombalgies, l'arthrite, les coliques, l'angine et les migraines, de soigner l'asthme rapidement et durablement, de traiter l'hypertension sans prise de diurétiques ou autres médicaments, de perdre du poids sans effort, naturellement et sans régime contraignant.

 

 

QUALITE DE L'EAU ABSORBEE

Par excellence, l’eau est capable de capter l’énergie libre, puisant un champ potentiellement illimité à partir du vide-éther. C’est pourquoi l’eau est nécessaire à toute forme de Vie, qu’elle nourrit de fréquences de Lumière, ou ondes vitales. Cette dimension subtile de l’eau, essentielle à la vie cellulaire, a été révélée par les éminents travaux de Schauberger, Lakowsky, Vincent, Violet, Benvéniste, Plocher, Grander, Higa, Emoto, Collin… et tant d’autres.La qualité de l’eau influence directement notre santé, notre conscience interagissant en permanence avec les fluides de l’organisme (bain cellulaire, sang, lymphe…).

 

 

Boire de l'eau en bonne quantité et en bonne qualité est donc essentiel à notre santé et participe ainsi à un corps sain.

Il est donc judicieux de faire attention à ce que l'on absorbe comme liquide,ce qui signifie: boire de l'eau très peu minéralisée (moins de 120 mg/l de résidu à sec à 180°) Ne croyez pas les pubs à la télé qui sont la plus part du temps à l'opposé de la réalité.

Certaines eaux qui vous sont présentées comme des élixirs de santé et de minceure et qui démontrent un résidu à sec de plus de 2000 mg/l (milligrammes par litre) sont des eaux criminelles si on les boit tous les jours. Ces eaux ne devraient être consommées que lors de cures qui ne devront jamais dépassées 21 jours par année.

 

Notre corps est incapable d'assimiler les sels minéraux directement de l'eau.
Boire beaucoup d'eau fortement minéralisée risque de vous bloquer les reins qui n'arrivent plus à filtrer cette eau et qui cherchent à rejeter les sels minéraux en surplus. Les eaux très peu minéralisées peuvent être comparées à: prendre une douche intérieure, et favorisent ainsi l'élimination des toxines cumulées dans le corps. Car selon Jacques Collin: " Cen'est pas en buvant des eaux minérales que l'on se minéralise.... bien au contraire".

 

JACQUES COLLIN: Eau minérale - Choisir la moins minéralisé ( la plus faible en résidus secs )

Être constitué de 65 % ou 70 % d'eau signifie que notre propre état vibratoire correspond au taux vibratoire de l'eau que nous buvons. Car l'eau est l'autoroute qui va informer toutes nos cellules et est l'interface de notre corps et si on rentre en conscience avec cette eau, elle fera un miracle. Pour cela il faut dynamiser l'eau ,c'est-à-dire de l'enrichir au niveau de l'électron.

Rien que le fait de boire un verre d'eau en toute conscience entraine un effet amplificateur qui ouvre au monde métaphysique. Ce qui améne à s'intéresser aux travaux de  Masaru Emoto.

Masaru EMOTO, né au Japon en 1943, est décédé le 17 octobre 2014. Son nom restera toujours associé aux magnifiques photographies de cristaux qui ont fait le tour du monde.

Il est le premier à avoir mis en évidence l’incidence d’éléments extérieurs sur la structure cristalline de l’eau après congélation.

En fonction de la qualité des échantillons, il avait remarqué que la structure des cristaux était très différente.

En poursuivant ses recherches, il a fit ainsi une découverte extraordinaire : les cristaux étaient de deux types différents, en fonction de l’exposition de l’eau soit à des vibrations positives, soit à des vibrations négatives.

Ainsi, une eau exposée au mot « beau » développait des cristaux dont certains étaient particulièrement beaux et équilibrés, alors qu’une eau en présence du mot « laid » montrait des structures chaotiques et perturbées.

 

Les photos des cristaux d’eau gelés à laquelle on a donné une information, sont des preuves « réelles » et quantifiables, qu’il existe une conscience énergétique dans l’Eau, et qu’elle est sensible au champ de la conscience humaine.

MASARU EMOTO

Dans son livre « Messages de l’Eau », Masaru Emoto nous parle du « HADO », synonyme de Chi en japonais, qui signifie « monde des énergies subtiles, relié à la conscience » ou « Energie Universelle ». Au début de ses recherches sur l’Eau, il a eu l’intuition qu’on pouvait mesurer et visualiser ce « Hado ». Il y a réussit en 1994, et nous livre de magnifiques photos de cristaux d’eau gelée, tous différents les uns des autres, comme le sont les flocons de neige, suivant les informations auxquelles l’eau a été exposée (mots, musiques, photos,…).

 

Si un beau cristal se forme, cela signifie que l’eau est pure. Si ce n’est pas le cas, on peut visuellement s’en rendre compte, en regardant la photo de l’eau gelée qui ne forme pas de cristal mais une forme désagréable ou un cristal a moitié formé, comme si l’eau « souffrait » de cet état.A partir de cette constatation, il a pensé qu’on pouvait inversement ré-informer l’Eau avec des éléments positifs (par la pensée, la prière, une photo, un mot, et l’envoi d’énergie positive), pour l’améliorer et la nettoyer. Ce qui a été fait avec succès.

 

Cette découverte majeure prouve non seulement que l’eau peut être programmée par des vibrations, mais qu’en plus elle conserve cette vibration, qui se révèle lors d’un changement d’état (formation de cristaux).

D’autres chercheurs avaient auparavant ressenti la possibilité qu’avait l’eau de conserver une information.  Les travaux de Masaru EMOTO, au travers de ses publications, en apportent une preuve irréfutable : l’eau possède une mémoire.

 

D’un point de vue spirituel, nos paroles ont un impact sur notre environnement immédiat. En sachant que les mots génèrent des vibrations qui sont en résonance avec des vibrations de même fréquence, nous pouvons agir sur un certain nombre de sujets.

C’est une des techniques des thérapeutes qui savent trouver « les mots qui guérissent ».

Ce phénomène de résonance est identique pour nos pensées, qui sont en mesure de véhiculer une forte énergie.

Masaru Emoto: Message de l'eau esoterisme 1  

Masaru Emoto: Message de l'eau esoterisme 2  

Masaru Emoto: Message de l'eau esoterisme 3 

Lilou Massé: interview avec le Docteur Emoto 

Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Dans les années 1980, il avait affirmé avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus.

 

Appliquant cette théorie à ses propres recherches, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale…

 

Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques.

« Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ». Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle », Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.Vers la biologie numérique ?

 

Des molécules d’ADN d’un patient infecté par le VIH hautement diluées dans de l’eau stérile sont placées sur un capteur d’ondes électromagnétiques relié à un ordinateur. Le signal obtenu, numérisé, est ensuite envoyé par mail à l’université du Sannio de Benevento, en Italie. Après avoir exposé un tube d’eau pure à ces ondes numérisées, l’équipe transalpine utilise la PCR, une technique révolutionnaire qui permet de répliquer une séquence d’ADN.Contre toute attente, une molécule identique à 98 % à l’originale parisienne a bien été reconstituée dans la solution aqueuse. L’eau aurait donc bien une mémoire !

 

Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises.

 

En savoir plus sur http://lesmoutonsenrages.fr/2015/04/27/stupefiant-on-a-retrouve-la-memoire-de-leau/#Ob4j3aOsCRwjmKTh.99

 

Le documentaire ci-dessus sur les travaux de Luc Montagnier en relation avec la mémoire de l´eau relate se dernières découvertes et Marc HENRY explique en détail le fonctionnement.

Ce reportage de 52 mn va bouleverser les conceptions que l´on a de la biologie, la pharmaceutique, la médecine et certainement l’impact du milieu scientifique sur l’avenir de la qualité de l’eau.

Il y est démontré que l´on peut non seulement coder un ADN tout entier sur de l´eau liquide, mais aussi lire la trace électromagnétique mémorisée sur cette même eau liquide pour reproduire fidèlement l´ADN utilisé lors de la dilution…

Selon Luc Montagnier, il serait même possible d´identifier des bactéries encore inconnues de la science et responsables de maladies graves par la simple trace électromagnétique qu´elles laissent dans le sang…

 

Luc Montagnier

Luc Montagnier - La mémoire de l'eau